Accueil Qi Gong Accueil Feng Shui Accueil LaSynergie Contact À Propos

LE QI GONG


Origines du Qi Gong
Le Qi Gong à sa forme originelle, remonte à environ 5000 ans selon les découvertes archéologiques des années 70.

En 1973, dans la province de Qinghai, des archéologues découvrent un vase datant de 5000 ans montrant des gens qui dansent dans une forme de rituel. Cet artefact et son analyse viennent corroborer ce que l’on peut lire dans les textes anciens. Le lien entre les danses shamaniques et le Qi Gong est en effet mentionné à plusieurs reprises.

Citons en exemple Lu Buwei, ministre de Qin au IIIe siècle avant notre ère, qui parle de l’amélioration de la condition physique et de santé de la population qui passe par la ‘conduction du souffle’ :
«Jadis, au début du règne de Tao Tang¹, le yin était en excès, stagnations et accumulations abondaient, les voies d'eau bouchées et obstruées s'écoulaient difficilement depuis leur source, c'est pourquoi le souffle des individus était ramassé et stagnant, les tendons et les os contractés s'étiraient mal. On créa donc des danses pour conduire le souffle et l'aider à se propager harmonieusement.»

Pendant ces mêmes périodes, un pendentif portant l’inscription de 45 caractères a été découvert. Ce pendentif a été reconnu comme étant le plus ancien texte portant sur le Qi Gong, 600 ans av. J-C, dont voici la traduction :
«Promouvoir et conduire le Qi, la profondeur engendre l’accumulation, l’accumulation engendre l’extension, l’extension engendre la descente, la descente engendre la stabilité, la stabilité engendre la solidité, la solidité engendre la germination, la germination engendre la croissance, la croissance engendre le retrait, le retrait conduit à l’éveil. Le Qi céleste descend du ciel et le Qi terrestre monte de la terre. Vivre nécessite de se conformer à cela et entrer en conflit avec cette règle conduit à la mort».

La plus importante et populaire découverte reliée au Qi Gong reste celle fait en 1973 dans la province du Hunan. Par la découverte de lattes de bois et d’écritures sur soie datées de 246 à 177 av. J-C dans la tombe numéro 3 de Mawangdui, nous pouvons lire de l’information sur plusieurs sujets concernant le mode de vie et la médecine du temps dont l’entretien du principe vital.

Ces illustrations sont précédées d’une méthode pour interrompre la consommation de céréales pour se nourrir de souffle. Nous pouvons aussi y lire les indications thérapeutiques du mouvement montré concernant particulièrement les troubles du système locomoteur et du système digestif, la maladie génital, la surdité, les douleurs du genou et les maladies épidémiques.

Nous pouvons y retrouver des postures ressemblant à certains animaux de la mythologie taoïste pratiquées par les adeptes de la longévité tel le loup, l’ours, le singe, la grue, le dragon, le faucon.

Ces illustrations et leurs explications nous laissent croire que déjà les exercices de Qi Gong étaient largement utilisés dans la Chine ancienne pour prévenir et traiter la maladie ainsi que d’autres déséquilibres comme la douleur articulaire.

Il est à noter qu’il y est montré la pratique par des hommes et des femmes de tout niveau social, illustré par les divers vêtements de l’époque.

D’autres écrits plus récents
Le Qi Gong serait une ressource importante quant à la prévention, au maintien de la santé et l’entretient de la vie dans sa longévité.

Le Zhuangzi, publié 400 ans av. J-C, est l’écrit certifié le plus ancien quant à la pratique du Dao Yin dont voici un passage :
« Expirer les sons chui et xu, cracher l’ancien souffle et absorber le nouveau, imiter l’ours se suspendant à l’arbre ou l’oiseau prenant son envol, tel est l’idéal de ceux qui veulent entretenir leur corps par le daoyin et sont de la même veine que Pengzu, qui vécut plus de huit cents ans. »

Le Canon interne de l’empereur Jaune (Huangdi Neijing), ouvrage important de l’époque compilé entre 100 ans av. J-C et le 1er siècle, considère le daoyin comme technique thérapeutique :

« Le peuple des contrées du centre souffre principalement de reflux du souffle, d’alternance de chaud et de froid, et il convient de soigner par le daoyin et les massages. »

Plus nous nous rapprochons de la modernité, plus les textes sont précis sur le fondement des méthodes d’exercices et des bienfaits apportés à la population par la pratique.

Le Qi Gong en occident
Nous avons la chance que cette pratique de l’activité physique se soit rendue jusqu’à nous, occidentaux.

Depuis quelques décennies, des comités scientifiques ont été formés en Chine par l’Association de Jianshen Qi Gong de Chine du Bureau des Sports, pour traduire à la population non seulement des méthodes sécuritaires d’activité physique, mais aussi des méthodes reconnues pour les bienfaits qu’elles apportent en tant que culture corporelle.

De par son attention dans la correspondance muscle-organe et des différents concepts qui instaurent les problèmes de santé, nous pouvons maintenant offrir des mouvements correspondant à l’objectif santé de l’individu ou d’un groupe de participants et les guider dans la prévention de la maladie vers l’amélioration et/ou le maintien de la santé.

Ces mouvements et méthodes ont traversé le temps. Depuis des millénaires, cette façon d’aider l’individu à recouvrer et à rester en santé est apprécié et reconnu en Chine pour ses vertus thérapeutiques et de saines habitudes de vie.

Constatant les bienfaits apportés à leurs cohortes, les scientifiques et les professionnels de la santé occidentaux posent de plus en plus leur attention sur le Qi Gong comme ressource complémentaire pour la santé de leurs patients²

« En faisant que ton souffle corporel (ou shen qi) et que ton énergie primordiale (ou jing qi) embrassent l'Unité, peux-tu redevenir un enfançon ? »
Tiré du ‘livre de la voie et de la vertu’

Références:

1-Tao Tang : nom personnel de Tang Yao, empereur légendaire de l’époque dite des Cinq Empereurs. L’un des Cinq Empereurs, souverains mythiques de la haute Antiquité, et qui, réputé pour sa vertu, aurait régné entre les 24e et 23e s. Originaire de Tao, au Shan dong actuel; il alla résider à Tang, au He Bei actuel.

2- http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=qi-gong-th-applications-therapeutiques-du-qi-gong

http://www.quebec-qigong.com/fr/histoire
Copyright © 2013-
LaSynergie.com
Mise à jour : 2015-03-08